Qui sont les victimes du harcèlement moral au travail ?

beauty girl cryQui sont les victimes du harcèlement moral au travail ?

Il n’existe pas de profil type désignant ne victime de harcèlement moral contrairement aux idées préconçues. Tout le monde peut être victime. La victime peut manquer de confiance en elle, mais ce n’est pas toujours la victime type. En effet, les victimes de harcèlement moral ne sont pas forcément des personnes faibles. Une personne possédant un très fort caractère peut également être victime de harcèlement moral, simplement parce qu’elle doute de ses compétences.

La victime peut être consciencieuse dans son travail, et vouloir toujours tout réussir, et de ce fait, se fixer des objectifs trop élevés. Ou être prête à accepter trop de choses pour réussir. Pour se donner bonne conscience, elle fera tout pour rendre service à ses collègues ou ses supérieurs et travaillera plus que les autres. C’est mettre le doigt dans un engrenage dangereux, car si le harceleur se rend compte de cet état d’esprit chez sa future victime, il fera en sorte d’exploiter ce point faible.

Imaginez-vous dans la peau d’une personne harcelée

Vous avez depuis peu intégré le travail de vos rêves. Afin d’effectuer votre travail correctement et dans les temps, vous apportez des dossiers chez vous, le soir et le week-end, pensant toujours bien faire. Mais voilà, lorsque vous présentez vos dossiers, votre responsable critique constamment votre travail, et vous dit simplement que vous êtes nul ou que vous êtes à côté de la plaque. Tout cela bien entendu devant d’autres collaborateurs.

 Ainsi à force de critique, vous commencez à douter de vous en vous posant beaucoup de question. Vous êtes de plus en plus stressé car vous doutez de vos capacités mais désirez toujours faire votre travail correctement. Vous travaillez encore plus qu’avant, mais aucun de vos efforts ne payent. Votre responsable critique encore et encore votre travail, voir de plus en plus. Dès que vous le croisez, il n’hésite pas à se moquer de vous, et de vous traiter d’incapable.

 Le doute augmente de plus en plus dans votre esprit. Vous finissez par ne plus réussir à dormir la nuit, et du coup vous êtes de moins en moins apte à effectuer votre travail correctement. Et de ce fait, les critiques continuent de plus en plus.

Le harcèlement moral au travail n’est toujours facile à déceler 

Bien souvent moral, le harcèlement n’est pas forcément perçu au début par la victime. C’est à force de répétitions d’actes que la personne victime de harcèlement s’en rendra compte. Bien souvent, les collègues de travail ne se rendent même pas compte de ce que subit la victime. Le harcèlement ne vient pas forcément de la hiérarchie. En effet, un simple collègue peut effectuer exercer un harcèlement moral à l’encontre d’un de ses collègues.

Comment lutter contre le harcèlement moral au travail ? 

Développer sa confiance en soi, est un bon moyen pour ne pas – ou ne plus être victime. En réagissant dès le début, vous pouvez faire stopper le harcèlement dans la plupart des cas. Apprenez à « clouer le bec » aux enquiquineurs et aux harceleurs en vous initiant à la Self Défense Verbale par exemple. Les harceleurs ne sont pas toujours aussi sûr d’eux qu’ils aimeraient le faire croire. S’ils sentent que vous savez vous défendre verbalement, ils cesseront vite de vous importuner.

Dans les cas difficiles, les lois existent pour protéger les victimes

Si vous êtes harcelé(e) dans votre travail, n’hésitez pas à en parler à votre médecin du travail. Vous pouvez également voir avec vos collègues pour avoir des témoignages dans le but de contacter les prud’hommes ou un avocat afin que cela cesse au plus vite. En effet, le harcèlement moral est puni par la loi.

Quoi qu’il en soit, AGISSEZ et n’ayez pas peur de votre harceleur, c’est lui qui est en cause, pas vous. Essayez d’abord la Self Défense Verbale qui devrait suffire à régler le problème…

Contact
Politique de confidentialité